Carnets de voyages

P1020340.JPG PalmiersMiniaturesAl AmraPalmiersMiniaturesAl AmraPalmiersMiniaturesAl AmraPalmiersMiniaturesAl AmraPalmiersMiniaturesAl Amra
Au cœur d’Oman, au mois d’avril, les cultures en terrasse du djebel Akhdar se teintent de rose et l’air embaume d’un délicat parfum. C’est la période de la floraison des roses de Damas et de la distillation de la précieuse eau de rose qui bat son plein dans les villages perchés de la montagne. Un mois trop tôt pour nous qui n'avons pu admirer que les boutons.
La rose de Damas, Rosa x damascena ‘Trigintipetala’, règne en maître sur ces jardins suspendus. Probablement apportée à Oman par les Perses au XVIIe siècle, les roses de Damas sont cultivées par les villageois de génération en génération pour fabriquer l’un des produits les plus typiques du Sultanat, l’eau de rose riche en parfum et en huiles essentielles.
Les buissons donnent des fleurs durant quatre à six semaines par an, autour du mois d’avril. La cueillette se fait tous les deux ou trois jours, dès 7h du matin. Les fleurs doivent être cueillies avant qu’il ne fasse chaud car la fraîcheur de la nuit et la rosée du matin intensifient leur parfum. Vers 9h, le soleil est déjà haut dans le ciel et on arrête la cueillette. Il faut alors traiter les roses récoltées.
Partie intégrante de la culture omanaise, l’eau de rose parfume les maisons. Elle est versée sur les mains des invités à la fin des repas, entre dans la composition du fameux halwa, une confiserie proche du nougat, aromatise le café, la limonade et certains plats de riz.
Information
Palette
 
Identifiant image
286
Notez cette photo
Données EXIF
Panasonic DMC-FZ38
Marque
Panasonic
Modèle
DMC-FZ38
Date et heure (originel)
2012:03:15 14:09:59
ApertureFNumber
f/3.7