Carnets de voyages

DSC_1482.JPG Jodhpur | Fort MehrangarhMiniaturesSéchage des turbansJodhpur | Fort MehrangarhMiniaturesSéchage des turbansJodhpur | Fort MehrangarhMiniaturesSéchage des turbansJodhpur | Fort MehrangarhMiniaturesSéchage des turbansJodhpur | Fort MehrangarhMiniaturesSéchage des turbans
Juchée en haut de son promontoire réputé imprenable, la forteresse de Jodhpur évoque toute la gloire de l'histoire rajpoute... et les affres des querelles entre souverains hindous. Elle fut ainsi le théâtre de l'un des derniers conflits de la région avant l'arrivée des Anglais. En 1808, les troupes du maharajah de Jaipur l'attaquèrent au canon pour tenter de régler un conflit suscité par une princesse mewari convoitée par des princes des deux familles, Kachhwaha et Rathore. La garnison de la forteresse réussit à repousser l'assaut. Les murs extérieurs ont gardé l'impact des boulets tirés par l'armée ennemie. On entre par sept portes successives. Il faut voir sous le porche de la dernière, Loha Pol (porte de Fer), des empreintes de mains sculptées sur une plaque. Elles commémorent le sati (sacrifice des veuves sur le bûcher funéraire de leurs époux) des princesses Rathore. Les Anglais interdirent ce rite barbare en 1829... Mais la tradition perdura et le dernier cas recensé de sati à Jodhpur eut lieu en 1952, lorsque la veuve d'un haut fonctionnaire du palais se jeta dans les flammes purificatrices.
Information
Palette
 
Identifiant image
176
Notez cette photo
Données EXIF
Sony F3311
Marque
Sony
Modèle
F3311
Date et heure (originel)
2018:12:23 16:21:01
ApertureFNumber
f/2.0